Radios

 

Logo de France Culture

France Culture

«Le Temps des libraires»
Christophe Ono-Dit-Biot

Lundi 15 juin 2015
Aujourd'hui Emily Vanhée de la
librairie Les Lisières, à Roubaix,
nous présente un roman français:
Un roman anglais,
de Stéphanie Hochet,

Site: Le Temps des libraires

 

Logo de RFI

RFI

Vous m'en direz des nouvelles
Présenté par Jean-François Cadet

Mercredi 17 juin 2015 à 13h10

Site: Vous m'en direz des nouvelles

Logo de Contact FM

Contact FM

«des livres et vous»
Valérie Cascio

Jeudi 13 novembre 2014 à 10h

Site: Contact FM

 

Logo de France Culture

France Culture

«Carnet nomade»
Colette Fellous

Samedi 17 janvier 2015 à 20h

Site: Carnet nomade

 

Logo de RTL

RTL

«Laissez-vous tenter»
Bernard Lehut

Lundi 21 avril 2014 à 9h

Site: RTL «Laissez-vous tenter»

 

Logo de France Bleu Vaucluse

France Bleu Vaucluse

«France Bleu Vaucluse tourne les pages»
Nathalie Mazet

Dimanche 20 avril 2014 à 10h

Le coup de coeur de Gilles Paris

Site: France Bleu Vaucluse

 

Logo de France Inter

France Inter
Le 7-9 du week-end

Émission de Patricia Martin

Dimanche 31 mars à 7h15

Site: Le 7-9 du week-end

 

Divers

Lire l'étude de Lilian Auzas
"Voyage en pathologie",
la maladie et les personnages
dans l'œuvre de Stéphanie Hochet

Lire l'article de la psychanalyste et romancière Sarah Chiche à propos de Sang d'encre

Drapeau italienArticles dans la presse italienne

 

Articles de presse pour Sang d'encre

 

Cliquer pour agrandir

Couverture du magazine Muze n°17Muze Magazine

Dans le numéro de cet été: tout un dossier sur la peau.
Avec une interview sur Sang d'encre, et les tatouages et une nouvelle inédite "L'unique".

Site: Muze Magazine

 

Logo de aufeminin.comIllustration de la nouvelle L'Unique parue dans Muze et aufeminin.comLire l'article paru dans aufeminin.com

 

 

 

 

Logo du journal L'Essor SarladaisL'Essor Sarladais (Jean-Luc Aubarbier) - Avril 2013

Tatouages
Le Tour des Livres

Dans une langue dense et puissante, Stéphanie Hochet nous offre un Faust moderne, une méditation sensuelle sur le sang et l’écriture, la blessure volontaire, la peau et la mémoire, les traces et l’oubli. (...)

Lire la suite...

 

Logo de 20 minutesSophielit - Avril 2013


Site: Sophielit

Sang d'encre de Stéphanie Hochet

L’écriture de Stéphanie Hochet est forte et fiévreuse, changeante comme l’encre avec la lumière, et ce petit livre, qui ne se lâche pas, éloigne diaboliquement – et pour longtemps – des échoppes de tatouages.
Dans une langue dense et puissante, Stéphanie Hochet écrit une fiction aux marges du fantastique, une méditation sensuelle sur le sang et l’écriture, la peau et la mémoire, les traces et l’oubli. (...)

Lire la suite...

 

Logo du magazine Valeurs ActuellesValeurs Actuelles (S. des Horts) - Mars 2013

Sang d’encre de Stéphanie Hochet

«C’est un homme fasciné par les tatouages. Il les dessine pour ceux qui les calqueront sur les corps de leurs clients. Il n’en porte pas lui-même, comme s’il avait besoin de préserver son intégrité. Un jour il rencontre Dimitri, qui le persuade de lui offrir sa peau. Il accepte et s’en trouve transformé. Plus sûr de lui, presque puissant. Les femmes le fuyaient, elles se pressent et se succèdent aujourd’hui. Mais bientôt l’encre pâlit et étrangement son sang en fait autant.
Une très belle méditation sur la mémoire et l’écriture, à la limite du fantastique.»
S. des Horts.

 

Logo de La Cause littéraireLa Cause littéraire (Valérie Debieux) - Mars 2013



Site: La Cause littéraire

Sang d'encre de Stéphanie Hochet

Stéphanie Hochet entraîne le lecteur dans un chassé-croisé entre le tatoueur, les tatoués, le narrateur et les personnages qui les entourent. Le fil de l’histoire se construit tel un puzzle, savamment agencé, et ce, de façon remarquablement écrite. Les phrases s’enchaînent dans une mélodie infernale, à rythmes cadencés. Le lecteur ne lâche jamais prise. La «folie» contagieuse du narrateur nous en donne presque le vertige. Sublime. (...)

Lire la suite...

 

Logo du Salon littéraireSalon littéraire (Pierre Cormary) - Mars 2013

 


Site: Salon littéraire

Stéphanie Hochet: Peau de chagrin

Après le SM apocalyptique des Ephémérides, l’entaillage mystique de Sang d’encre. Stéphanie Hochet, l’écrivain qui (s)’incruste.

«Le plus profond, c’est la peau», Paul Valéry

Eviter le cou si c’est la première fois. Se préparer à vomir si c’est sur le ventre - même s’il est déconseillé d’être à jeun quand on a décidé de le faire (ou plus exactement de se le faire faire). De quelle nouvelle perversion sexuelle s’agit-il? Mais de tatouage, bien sûr, qui plus que sexuelle, est une perversion tribale - et l’on peut compter sur Stéphanie Hochet, qui s’y connaît en tout ce qui fait mal et plaisir à la fois, pour nous expliquer comment on en arrive à vouloir modifier son corps pour le diviniser, «tatouer» voulant littéralement dire «dessiner un dieu». (...)

Lire la suite...

 

Logo de Pilc MagBlog Léo Scheer (Lilian Auzas) - Mars 2013


Site: Blog Léo Scheer

Sang d'encre de Stéphanie Hochet, un chef-d'oeuvre selon Lilian Auzas

Qui a peur de Stéphanie Hochet?

Stéphanie Hochet (née en 1975) est sans aucun doute, l'un des écrivains les plus brillants de ce début de siècle, auteure entre autres de Moutarde douce (Robert Laffont, 2001, Stock, 2004), Je ne connais pas ma Force (Fayard, 2007), La Distribution des Lumières (Flammarion, 2010) ou encore de Les Éphémérides (Rivages, 2012). Elle nous revient avec un petit chef-d’œuvre publié aux Éditions des Busclats: Sang d'Encre. (...)

Lire la suite...

 

Logo de Pilc MagPilc Mag (Stéphanie Joly) - Mars 2013

 


Site: Pilc Mag

Sang d'encre de Stéphanie Hochet

Profaner la peau, s’inscrire dans le temps

Stéphanie Hochet fait partie de ces auteurs dont les livres regorgent d’éléments appelant l’analyse. Sang d’encre, on le devine au titre, ne fait pas exception à cette règle et son texte vient confirmer ce sentiment avec excellence. (...)

Lire la suite...

 

Logo de BiblioblogBiblioblog (Yohan) - Mars 2013

 


Site: Biblioblog

Sang d'encre de Stéphanie Hochet

Stéphanie Hochet signe un ouvrage touchant, charnel et fantastique. Par le tatouage, le corps est au cœur du récit. Outre ce récit aux frontières du fantastique, Stéphanie Hochet signe un ouvrage qui traite d'une question existentielle : que laisse-t-on de soi? Comment faire pour laisser une trace, et laquelle? (...)

Lire la suite...

 

Logo du site In Cold BlogIn Cold Blog - Mars 2013



Site: In Cold Blog

Quand fond la neige où va le blanc ?*
HOCHET, Stéphanie - Sang d'encre

Habile réflexion sur le tatouage et l’acte irréversible (ou presque) de marquer sa peau, Sang d’encre en cache une autre, plus sombre, sur le temps qui passe, l’obsolescence programmée de toute chose, la mort et ce qu’on laisse de soi.
... L’écriture de Stéphanie Hochet a la précision et la redoutable efficacité du scalpel, mais sait aussi se faire sensuelle. (...)

Lire la suite...

 

Logo du site Le carnet de Myriam ThibaultLe carnet de Myriam Thibault - Mars 2013

Stéphanie Hochet Sang d'encre

Le narrateur est fasciné par les tatouages. Il décide de se faire tatouer, après plusieurs semaines de réflexions. Il se rend chez son ami Dimitri, tatoueur professionnel, reconnu dans le milieu parisien, et pour qui il dessine déjà. Mais pour lui, c’est une première. Il choisit le plexus, un des endroits les plus sensibles du corps, et une citation latine: Vulnerant omnes, ultima necat. Ce qui signifie «Toutes blessent, la dernière tue». (...)

Lire la suite...

 

Logo de 20 minutes20 minutes - Février 2013

 

Sang d'encre
de Stéphanie Hochet

La fascination qu'exercent tatouages et tatoueurs sur le narrateur l'a conduit à dessiner pour l'un d'eux, son ami Dimitri. Mais il a longtemps résisté à offrir sa peau aux poinçons et à l'encre. C'est une phrase latine sur les heures qui passent, Vulnerant omnes, ultima necat (toutes blessent, la dernière tue), qui le fera changer d'avis et bouleversera son existence (...)

Lire la suite...

 

Logo du site Salon littétaireDes galipettes entre les lignes - Février 2013

Sang d'encre Roman de Stéphanie Hochet

Le narrateur est fasciné par les tatouages. Il en dessine pour Dimitri, son ami qui est artiste tatoueur. Lors d’un voyage en Italie, le narrateur découvre une devise inscrite sur un cadran solaire: Vulnerant omnes, ultima nequat. Cette phrase l’obsède et le charme tellement qu’il décide de sauter enfin le pas et de se faire tatouer, juste sur le plexus solaire. (...)

Lire la suite...

 

Logo du site L'insatiable CharlotteL'insatiable Charlotte - Février 2013

Sang d'encre de Stéphanie Hochet: obsédant!

Tôt le matin, une maison plongée dans le noir, une couette encore chaude, une veilleuse, un livre: Sang d’encre de Stéphanie Hochet.
Des frissons, un début de journée étrange, une lecture en un souffle.
L’admiration de l’écriture.
Le décor est planté. On voudrait trouver les trois mots parfaits pour décrire cet ovni littéraire livré par Stéphanie Hochet. Pas de long discours avec cet auteur, le vif, le bref, l’instantané. L’essentiel. (...)

Lire la suite...